29 mai 2009


L’Importance de l’économie Internet


L’économie sur Internet se différencie de manière fondamentale de l’économie traditionnelle par trois paramètres clés : l’information, les connaissances et la vitesse. Savoir utiliser la Toile pour gérer les relations avec ses clients et ses partenaires commerciaux est devenu la nouvelle arme secrète de la Netéconomie.
  1) L’économie sur Internet a augmenté de 68% entre 1998 et 1999 et devrait atteindre 507 milliards de $ en 1999. À partir des chiffres du premier trimestre 1999 et en supposant que la croissance se poursuive au même rythme durant le reste de l’année, les auteurs de l’étude ont fait deux estimations pour les revenus de l’ensemble de l’année 1999 : 507 milliards de $ sur la base de la croissance moyenne et 531 milliards de $ sur la base d’une croissance composée, ces deux projections diffèrent de moins de 5%.
  2) Le commerce électronique alimente une forte croissance des emplois liés à Internet. Ceux-ci sont passés de 1,6 million au début de 1998 à 2,3 millions au début de 1999, dont près de 400000 liés au commerce électronique.
   3) Une entreprise sur trois de l’économie Internet n’existait pas avant 1996. Internet a suscité une forte création d’entreprises aux États-Unis, qui ont créé 305000 emplois.
  4) L’économie sur Internet a une forte influence sur la croissance économique américaine. Malgré les difficultés théoriques de comparaison, les chiffres peuvent être mis en parallèle: l’économie américaine a augmenté de 340 milliards de $ en 1999, l’économie sur Internet de 200 milliards de $.
  5) Internet augmente les bénéfices des entreprises. La part venant d’Internet est passée de 10% en 1998 à 14% en 1999. De plus, les recettes augmentent plus vite que le personnel, ce qui montre qu’Internet induit de forts gains de productivité.
  6) Les gros poissons ne dirigent pas la mare. Les dix premières entreprises de l’étude ne gagnent que 27% des revenus. Ceci montre que, comme dans le reste de l’économie, les grandes entreprises jouent certes un rôle, mais que la plus grande part de la croissance économique et de la création d’emplois provient des PME.
  7) Les investisseurs valorisent fortement les entreprises liées aux réseaux Internet. Les 294 entreprises qui font le plus d’affaires sur Internet ont une capitalisation boursière moyenne de 18 milliards de $, 30 fois plus que la moyenne de l’ensemble des entreprises cotées au NASDAQ.
  8) L’économie sur Internet dépasse déjà des industries centenaires. Elle a déjà doublé les télécommunications (300 milliards de $) et les compagnies aériennes (350 milliards de $) et se rapproche de l’édition (750 milliards de $) et des soins de santé (1000 milliards de $). Directions de recherches futures.

Le futur de l’économie Internet
Aujourd’hui, dix ans à peine après sa première mise en oeuvre commerciale, il est difficile de trouver un domaine d’actvité dans lequel n’intervienne pas Internet.
Internet et les différentes technologies de l’information qu’il relie sont considérés comme des outils essentiels face à certains des enjeux les plus urgents de la planète : croissance économique durable, sociétés vieillissantes, gestion de l’environnement, efficacité énergétique, éradication de la pauvreté, et bien d’autres encore. Les implications d’Internet pour le développement économique et social sont d’une portée considérable, notamment pour les prochains milliards d’utilisateurs.
• En juin 2007, 54 % des internautes ont acheté en ligne et 27 % des adultes téléphonent de leur domicile en passant par une «box», contre 16 % en 2006 et 7 % en 2005 ;
• Développement des technologies de demain (très haut débit, télévision sur téléphone mobile, radio numérique). 92 % des particuliers possédant une connexion internet sont déjà équipés en haut débit ;

L’économie Internet va-t-elle entrer en récession en 2009 ?

Depuis 2002, les nouvelles technologies et le web connaissent une croissance soutenue et régulière.
Elle risque cependant d’être mise à mal en 2009. Toutefois, tous les secteurs ne seront pas également touchés. Si il semble évident que les grands groupes vont limiter leurs investissements en infrastructure et en communication, d’autres tireront forcément leur épingle du jeu. Les sites de e-commerce notamment devrait continuer à croître grâce notamment à une politique de prix agressive et à un service toujours plus performant. Concernant le hardware et les éditeurs de logiciels, là encore tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne. On l’a vu avec le succès des netbooks, il y a une réserve de croissance dans l’informatique low cost de même que sur le marché du logiciel libre. Enfin, comme c’est le cas lors de toute crise, un phénomène de concentration est à prévoir. Les acteurs importants, armés pour faire face à la situation, devront passer à l’offensive pour survivre et ce sont les entreprises en difficulté qui risquent de se faire racheter. Une chose est sûre, 2009 sera animée.

Les logiciels du Multimédia

Pour travailler sur l’image, j’utilise Photoshop.C’est un logiciel de retouche, de traitement et de dessin assisté par ordinateur édité par Adobe. Il est principalement utilisé pour le traitement de photographies numériques, mais sert également à la création d’images (en savoir plus...).
Pour faire des animations, je prends le logiciel Flash. Il permet la création de graphiques vectoriels et de bitmap, un langage script appelé ActionScript et un stream bi-directionnel de l’audio et video (en savoir plus...).
Pour le web j’utilise Dreamweaver. C’est un éditeur de site web de type « tel écrit tel écran » i-movie pour la vidéo (en savoir plus...). Enfin pour la vidéo, je prends le logiciel imovie (en savoir plus).
Il existe des logiciels pour la 3d comme 3ds max (démo) pour les effet spéciaux comme After Effect (démo) et pour le son comme GoldWave (démo).


Posté par johanlebret à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L’Importance de l’économie Internet L’économie

Nouveau commentaire